L'huile d'onagre contre les troubles de la ménopause

huile d'onagre

Les bouleversements de la ménopause sont dus à l'arrêt de la production de nombreuses hormones sexuelles féminines. La fonction menstruelle cesse ; ce qui donne lieu à divers symptômes désagréables. Tout comme plusieurs plantes médicinales dont la maca, l'huile d'onagre est un remède naturel couramment utilisé dans le traitement de ces désagréments.

Présentation de l'huile d'onagre

Cette huile végétale est obtenue grâce à la pression à froid des graines séchées des fruits de l'onagre. Il s'agit d'une plante bisannuelle originaire d'Amérique du Nord, connue sous le nom scientifique d'oenothera biennis. Ses fleurs comestibles, ingrédients préférés des grands chefs cuisiniers, ont cette particularité de ne s'ouvrir qu'au crépuscule. C'est la raison pour laquelle on la nomme « Belle de nuit » ou « Primevère du soir ».

Tous les bienfaits santé de cette plante sont, toutefois, concentrés dans ses minuscules graines. L'huile qui en est extraite se pare d'une couleur jaune très pâle, et dégage une odeur douce et agréable. On l'apprécie pour sa composition nutritionnelle comprenant : 60 % d'acide linoléique, 10 % d'acide gamma-linolénique, ainsi que des oméga-6, vitamines A, D, E et K, et minéraux. Ces acides gras et vitamines sont à l'origine de ses capacités à moduler la synthèse hormonale.

Effets de l'huile d'onagre sur la ménopause

Comme la maca agit sur les troubles menstruels, l'huile d'onagre a aussi son rôle à jouer. Grâce à son effet stimulant sur certaines hormones féminines, l'huile d'onagre est un allié incontournable à la fois dans le traitement des troubles menstruels, mais également sur la ménopause. On l'utilisait déjà, plusieurs siècles avant notre ère. En voici les mécanismes d'action :

Réduire les bouffées de chaleur

Près de 70 % des femmes traversent cette période de leur vie avec grande difficulté. Plusieurs symptômes désagréables et parfois même invalidants peuvent se manifester. Parmi ceux-ci on note :  perturbations du sommeil, anxiété, sautes d'humeur, dépression, sécheresse vaginale et bouffées de chaleur.

Il est possible d'apaiser les bouffées de chaleur, l'un des effets secondaires les plus fréquents de la ménopause, avec cette huile végétale. D'autres signes peuvent les accompagner, tels que des rougeurs sur la peau, plus particulièrement sur le visage et le cou, des frissons ou vertiges répétés...

Selon les scientifiques qui ont étudié cette huile, l'acide gamma-linolénique qu'elle renferme produit des prostaglandines une fois dans l'organisme. Et il est prouvé que les désagréments susmentionnés sont dus à une déficience en cette hormone. Dans cet essai clinique, des femmes ménopausées âgées de 45 à 59 ans ont pris 500 mg de cette huile en capsules pendant 6 semaines. Les résultats ont montré une baisse considérable des différents symptômes, en particulier des bouffées de chaleur. Ce qui n'a pas été le cas chez le groupe témoin, soumis à des placebos. (1)

Hydrater les muqueuses

La sécheresse vaginale est également l'un des problèmes courants que rencontrent les femmes ménopausées. Il faut savoir qu'au cours de cette période, c'est souvent cette perte d'hydratation qui est à l'origine de la baisse du désir sexuel chez la femme. L'huile végétale d'onagre, grâce à ses teneurs élevées en acides gras et vitamine E, peut aider à maintenir l'hydratation des muqueuses. Elle permet, par ailleurs, d'entretenir la peau et de prévenir l'apparition des rides.

Prévenir l'ostéoporose et calmer l'anxiété

La ménopause s'accompagne aussi dans la majorité des cas, d'une déminéralisation osseuse, à l'origine de l'ostéoporose et des troubles articulaires. En effet, les femmes lorsqu'elles sont encore en âge de procréer, sont protégées de ces problèmes grâce à la production de progestérone et d'oestrogènes. On constate ensuite une baisse importante du niveau de calcium, une fois que leurs fonctions sexuelles cessent. L'huile d'onagre, grâce à ses teneurs élevées en calcium et vitamine D, permet de prévenir les carences en ces nutriments. Notons que la baisse de calcium peut aussi être à l'origine de sensations de boule dans la gorge et d'anxiété.

Dosage et précautions d'emploi

Le dosage indiqué pour tirer profit des bienfaits santé de cette huile se situe entre 500 à 3 000 mg par jour. On peut trouver sur le marché des capsules ou gélules de 500, 1 000 et 1 500 mg de ce supplément bio. Il est préférable de répartir la dose en 2 ou 3 prises, au moment des repas. Pour plus d'efficacité, il est recommandé de privilégier les compléments normalisés à 10 % d'acide gamma-linolénique (AGL). La durée de traitement pourra s'étaler sans problème sur 3 à 6 mois. L'huile d'onagre est également un produit conseillé pour protéger la peau des rides et ridules qui apparaissent avec l'âge.

La maca fait également partie des plantes qui peuvent aider à atténuer les symptômes de la ménopause. De qualité et bien dosée, elle peut apporter un certain confort et agir sur les différentes douleurs de manière naturelle.

L'huile d'onagre cause très rarement d'effets secondaires. Mal administrée elle peut toutefois causer des douleurs et effets indésirables : maux de tête ou d'estomac, diarrhée et sensations de nausée. Ce traitement est notamment déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes, aux personnes prenants des corticostéroïdes, des anticoagulants et des antiplaquettaires. Ce supplément augmente, en fait, les risques de saignement. Avant tout traitement, pour votre santé il est recommandé de demander l'avis d'un médecin.

Références

[1] Farah Farzaneh et al. « The effect of oral evening primrose oil on menopausal hot flashes : A randomized clinical Trial ». Arch Gynecol Obstet. Nov 2013.

 

NOTRE SÉLECTION
Maca Dynveo